Notice: La fonction WP_Scripts::localize a été appelée de façon incorrecte. Le paramètre $l10n doit être un tableau. Pour transmettre des données arbitraires aux scripts, utilisez plutôt la fonction wp_add_inline_script(). Veuillez lire Débogage dans WordPress (en) pour plus d’informations. (Ce message a été ajouté à la version 5.7.0.) in /home/flyingcakq/defimode/wp-includes/functions.php on line 5835
« Trend Alternatives for Leather » Une étude démontre que les alternatives au cuir ne peuvent porter le nom de « cuir »

« Trend Alternatives for Leather », une étude qui démontre que les alternatives au cuir ne peuvent porter le nom de « cuir »

Une étude réalisée par l’organisme FILK (Institute for Leather and Synthetic Materials) prouve que les substituts au cuir n’ont pas les mêmes caractéristiques de performance que l’original.

Le cuir est l’une des matières naturelles les plus travaillées au monde. Utilisées dans la mode, la chaussure, la maroquinerie mais aussi l’ameublement, on lui apprécie sa résistance au temps et son caractère noble. Issu de l’industrie agro-alimentaire, il n’est pas nécessaire d’abattre un animal juste pour sa peau. Indisponible en quantités illimitées, de nombreux laboratoires ont tenté de développer ses substituts en utilisant des matières renouvelables.

On catégorise trois types de substitut :

  • Les matériaux d’origine naturelle (« MuSkin » par exemple)
  • Ceux fabriqués à partir de plastique
  • Les produits fabriqués exclusivement en plastique (PVC ou polyuréthane)

Ces matériaux faisant preuve d’un manque de transparence, la confédération des associations de tanneurs européens (COTANCE) « a souhaité savoir si ces matériaux de substitution pouvaient se prévaloir des mêmes avantages que l’original. » d’après leur communiqué.

Une étude réalisée sur neuf échantillons

Les recherches se sont basées sur la nature, les attributs physiques et les propriétés techniques du cuir. Neuf échantillons ont été fournis pour des tests de composition de matières et des tests standardisés :

  • cactus
  • ananas
  • pomme
  • champignon
  • papier (cellulose + latex)
  • thé fermenté
  • Eucalyptus + ananas + pomme
  • feuilles de teck
  • marc de raisins

Les résultats indiquent « qu’aucun des substituts testés ne pouvait véritablement mériter l’appellation d’ « alternative » au cuir ». Les résultats des échantillons sur l’absorption et la perméabilité sont inférieurs par rapport à l’original, tout comme la longévité.

La confédération insiste sur l’importance d’informer les consommateurs sur les lacunes des matières de substitution pour qu’ils ne soient pas déçus par la performance du produit qu’ils ont acheté.

Pour lire le communiqué : Communiqué de presse « Le cuir souvent copié jamais égalé » – COTANCE, Fédération Française de la Tannerie Mégisserie & VILLAMONET (FR)

Pour lire la synthèse du rapport : Synthèse de l’étude FILK sur le cuir et les nouvelles matières alternatives en vogue

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This